L'observatoire national de l'alimentation végétale et l'animalisme

C'est une organisation francophone sur l'alimentation végétale. Sa forme juridique serait une association indépendante à but non lucratif. Sa création aurait eu lieu en juillet 2020. Elle est francophone et son périmètre d'action est national (comme l'indique son nom). Ses grands axes affichés sont : d'étudier l'alimentation végétale, mais aussi de la promouvoir, de coordonner les personnes actrices dans ces sens, et d'informer sur l'alimentation végétale. Le contenu qu'elle produit et diffuse se veulent baser sur la science. Pour s'adresser particulièrement au grand public et l'accompagner dans l'action, a été mis en place (apparemment en 2018) le site web "Je mange végétal".

Elle ne semble pas avoir vocation à prendre position explicitement sur l'exploitation des animaux non-humains. Toutefois, de par sa thématique, se déduit une position clairement en faveur du végétalisme (qui est une composante du stricto-véganisme, manière de nommer la forme idéale du véganisme qui lui ne l'implique que sous condition de possibilité). En revanche, le respect de la vie privée, qui fait parti des droits humains, et l'étatisation (au moins dans un premier temps) d'une partie de la richesse produite par l'impôt (qui sert entre autres à des fins répressives, à aider le Capital de diverses manières, parfois aussi gaver ses agents, mais également dans certains cas à de bonnes fins sociales) ne sont pas dans le programme de l'observatoire (exprimé par ses pratiques et non par des déclarations potentiellement sans suite), puisqu'est promu Facebook et que le site web nous livre indirectement à Google en utilisant son outil de statistiques sur les webnautes et en demandant au navigateur d'utiliser son service pour les polices de caractères. On peut donc considérer que l'observatoire ne s'inscrit pas dans l'animalisme, mais uniquement dans un sous-ensemble de celui-ci, le zoonimalisme, et ce dans une perspective restreinte, l'alimentation, sans positionnement politique clairement affiché (bien qu'en fait il y en ait).