Stricto-zoovéganisme

Le stricto-zoovéganisme est une façon de vivre qui exclut toute forme d'exploitation et de cruauté envers les animaux non-humains (que l'on peut aussi nommer zoonimaux), que ce soit pour se nourrir, s'habiller, ou pour tout autre but. On peut assi l'appeler "zoovéganisme strict", "zoovéganisme intégral" ou "zoovéganisme total".

Le stricto-zoovéganisme implique le zoovégétalisme. Il faut toutefois être conscient qu'il va au-delà, y compris sur le plan alimentaire (mais pas nutritionnel). En effet, le stricto-zoovéganisme s'applique à tous les domaines (production, habillement, divertissement, testage, etc.). Pour ce qui est de l'alimentation, un consommable alimentaire fait exclusivement de végétaux est végétalien, mais son processus de production a pu impliquer de l'exploitation zoonimale, d'où le fait qu'une alimentation végétalienne n'est pas nécessairement stricto-(zoo)végane.

L'humanité dans le stricto-zoovéganisme ?

On peut avoir (ou pas) une lecture du véganisme qui exclurait l'espèce humaine (et dans ce cas on peut noter que stricto-véganisme et stricto-zoovéganisme sont envisageables comme des synonymes). Dans l'approche inverse et donc aussi dans l'idéal de celle-ci, l'humanité serait alors incluse. Il en est toute autrement pour le zoovéganisme et donc aussi pour son idéal, que nous nommons là stricto-zoovéganisme.

En effet, l'intérêt du mot "zoovéganisme" est d'exclure explicitement les humains. Du coup, dans ce cadre, les rapports humains ne comptent pas. Il ne fait donc aucun doute que le stricto-zoovéganisme est compatible avec le capitalisme, le socialisme, le communisme, etc.

Différence entre le zoovéganisme et le stricto-zoovéganisme

Dans la définition du zoovéganisme, il n'y a pas nécessairement exclusion de l'exploitation. En effet, elle n'est exclue qu'autant que faire se peut. En cela, on peut trouver que la manière dont a été défini le zoovéganisme est pragmatique par rapport à l'époque de sa création (qui est l'année 1944). Le stricto-zoovéganisme est l'idéal du zoovéganisme.

Une personne stricto-végane est zoovégane, mais une personne zoovégane n'est pas nécessairement stricto-zoovégane. Une société zoovégane est idéalement stricto-zoovégane, mais il se peut pour une ou plusieurs raisons que cet idéal ne soit pas réalisable à l'échelle de la société (par exemple par insuffisance de moyens matériels), en tout cas à minima à une période historique donnée (car l'avancé de la science pourrait par exemple éliminer le ou les potentiels obstacles résiduels), donc l'application du zoovéganisme à large échelle n'implique pas le stricto-zoovéganisme, ni même sa possibilité, y compris si l'échelle de la société est un "bloc" ou "quasi-bloc" géographique (car on peut définir une société autrement que par une continuité territoriale plus ou moins approximative).