Végéconomie

La végéconomie est l'économie lié au végétarisme. On peut en avoir au moins 2 compréhensions différentes. En effet, la végéconomie peut être la production et la distribution faites en s'appuyant sur le végétarisme (alimentation directement végétale, similis en tous genres dans le domaine alimentaire mais pas que, vitamine B12 pour la consommation humaine, etc.) ou les moindres dépenses que peut permettre ou faciliter le végétarisme.

À moins de réduire abusivement le végétarisme au mel-ovo-lacto-végétarisme (et c'est une réduction abusive seulement si on considère que la consommation de miel, d'oeuf et de lait est nécessairement comprise et ne peut donc être exclue), et encore ce ne serait encore là pas suffisamment englobant car le végétarisme peut être extra-alimentaire (refus des zoos et cirques animaliers, opposition à la domestication, rejet de l'usage des animaux non-humains comme machines vivantes pour l'exploitation humaine, être contre faire de l'élevage pour du cuir ou de la fourrure, refuser si possible les produits testés sur les animaux non-humains, etc.), le végétarisme comprend de nombreuses formes (végétalisme, véganisme, ovo-lacto-végétarisme, lacto-végétarisme, ovo-végétarisme, etc.). Du coup, la végéconomie est de ce point de vue très large, ce qui peut être considéré comme un avantage ou un inconvénient. Dans ce dernier cas, on peut aussi faire des divisions au sein de la végéconomie et se doter de mots appropriés pour rapidement les nommer : végaconomie, végléconomie ou végéclonomie (qui dit mieux pour le végétalisme ?), ovo-lacto-végéconomie, lacto-végéconomie, ovo-végéconomie, mel-ovo-lacto-végéconomie, melo-végéconomie, etc. De plus, si on prend le végétarisme d'un point de vue se voulant éthique (contre par exemple un point de vue nutritionnel ou écologique) et que l'on veut explicitement en exclure toute considération potentielle pour l'humain (ce qui ne va pas nécessairement de soi, peut-être notamment pour le véganisme), on peut rajouter "zoo" en préfixe pour ainsi obtenir le mot "zoovégéconomie" et de même pour multiples divisions possibles (zoovégaconomie, etc.).